L’importance des labels pour les entreprises

L’importance des labels pour les entreprises

Interprétés comme un signe de visibilité pour une entreprise, les labels permettent d’attirer l’attention des clients actuels et potentiels. De plus, les différents labels permettent d’obtenir une reconnaissance nationale ou internationale. En France, les labels sont souvent contrôlés par l’AFNOR car ils doivent répondre aux réglementation de celui-ci. Un label consiste à valoriser le savoir-faire français grâce à l’expertise des professionnels. Ici, nous allons vous expliquer l’opportunité que peut avoir votre entreprise à opter pour un label.

Le rôle de la labellisation

Un label permet à l’entreprise d’avoir une certaine notoriété aux yeux des consommateurs et est généralement reconnaissable à l’aide un logo. L’entreprise doit faire faire quelques recherches avant de s’embarquer dans la labellisation. En effet, il faut s’assurer que le label correspond au produit ou au service proposé et en lien avec le secteur d’activité. Il faut également vérifier la main-œuvre disponible car les moyens humains doivent être important fin de répondre au label. La responsabilité sociétale des entreprises aide quant à l’amélioration de ce processus de labellisation.

Il existe plusieurs labels connus comme dans le domaine de l’alimentation tels que « l’Agriculture Biologie » ou « l’Écolabel ». De plus, il y a des labels dans différents secteurs comme « Monument Historique », « Meilleur Ouvrier de France », « Label rouge ». En effet, il y a de nombreux labels dans différents secteurs tels que le patrimoine, l’alimentation, l’agriculture, le tourisme ou encore dans le travail. Des labels concernent également les TPE et PME comme le label « French Tech ». De plus, des nouveaux labels ciblés marketing apparaissent, pour en savoir plus sur ce sujet nous allons définir le concept du « Clean Label ». Le label de l’Institut Français du Luxe sont destinés aux artisans d’art, professionnels du luxe et de l’hôtellerie-restauration haut de gamme.

Les avantages et les limites de la labellisation :

  • Se différencier de la concurrence et devenir crédible 
  • Apportent une marque de qualité supérieure aux clients
  • Obtenir de la confiance vis-à-vis d’un ou plusieurs produits
  • Souvent coûteux et peuvent être un frein au développement de certains produits
  • L’entreprise doit subir des audits car les labels sont régulièrement contrôlés

Comment fonctionne le « Clean Label » ?

Le « Clean Label » renvoie à la distribution d’ingrédients tels que la mode dans le domaine alimentaire. Aujourd’hui, les consommateurs sont généralement plus attentifs à ce qu’ils consomment, on compte près de 80 % des Français qui s’informent sur l’origine d’un produit. En effet, ces derniers prennent le temps de regarder les ingrédients que contiennent le produit en question. Les consommateurs vont privilégier un produit contenant des ingrédients respectant le développement durable, un produit naturel. C’est pourquoi, le « Clean Label » tente de répondre à leurs attentes en réduisant les allergènes et le nombre d’ingrédients du produit mais aussi en privilégiant les composants naturels qu’artificiels. Leur objectif est d’employer des termes précis sur l’étiquette du produit afin de rassurer le consommateur.

Les différentes étapes d’un produit adoptant le « Clean Label » :

  1. Établir un audit des produits afin de trouver les points forts et faibles
  2. Faire un diagnostic des matières premières
  3. Étude des ingrédients pouvant remplacer les anciens
  4. Adaptation du nouveau produit
  5. Choix des emballages et tests